1. Budget Banque
  2. >
  3. Banque
  4. >
  5. Qu’est-ce que l’open banking ? Définition
Qu’est-ce que l’open banking ? Définition
Sommaire

On entend de plus en plus parler d’open banking mais savez-vous ce que ce terme anglais signifie ? Qu’est-ce que l’open banking ? Si vous souhaitez savoir ce qui se cache derrière l’open banking alors lisez vite la suite. On vous donne la définition de l’open banking et aussi des noms de sociétés spécialisées dans l’open banking.

 

Qu’est-ce que l’open banking ?

Open banking est un terme anglais que l’on utilise également en français. En français on pourrait traduire ce terme par « système de banque ouvert« .

L’open banking désigne un ensemble de solutions qui permettent de partager les données bancaires entre de multiples acteurs (banques, startups proposant des outils bancaires ou fintechs…).

On parle d’open banking pour faire référence à « l’ouverture du système bancaire ». L’open banking est une vraie révolution car pendant des années les systèmes bancaires étaient fermés. Cela signifie qu’aucun autre acteur que la banque ne pouvait accéder à au système et aux données bancaires de ses clients. L’open banking consiste donc à mettre en place des solutions technologiques permettant le partage de ces données bancaires en toute sécurité.

 

Quand et pourquoi l’open banking a-t-il vu le jour ?

L’open banking a commencé à voir le jour en Europe avec la directive sur les services de paiement (DSP). Cette directive a pour but de garantir un accès équitable et ouvert au marché des paiements tout en renforçant la protection des consommateurs et de leurs données.

La première version de cette directive (DSP1) a vu le jour fin 2007 et la deuxième (DSP2) est venue remplacer la première fin 2015.

Lorsque cette directive a commencé à être mise en place, les banques ont eu l’obligation de « libérer » les données de leurs clients de façon sécurisée. C’est à partir de ce moment-là que de jeunes sociétés ont pu commencer à développer des solutions pour offrir des services toujours plus innovants aux consommateurs.

 

Quels types de données peuvent être partagées avec l’open banking ?

Comme nous venons de le voir, l’open banking consiste donc à partager un certain nombre de données issues du système bancaire en toute sécurité. Parmi ces données bancaires partagées on trouve :

 

Un exemple concret d’open banking

Vous avez certainement déjà entendu parler ou même utilisé des applications permettant de gérer votre budget ou de rassembler plusieurs comptes bancaires au même endroit pour simplifier la gestion de vos comptes.
Ce genre d’applications est issu de l’open banking. En effet ces solutions se connectent aux systèmes des banques via ce que l’on appelle des API pour récupérer les informations relatives à toutes les opérations courantes réalisées (débit, crédit…).
A partir de ces informations, ces applications sont capables de vous dire combien vous dépensez en moyenne par mois pour manger par exemple. Elles peuvent aussi vous alerter quand vous risquez d’être à découvert en fin de mois.
De plus en plus d’applications vous permettent aussi maintenant de pouvoir mettre de côté, sur un compte épargne, de l’argent automatiquement.

 

Quelles sont les fintechs spécialisées dans l’open banking ?

Il existe différents types de sociétés dans le monde de l’open banking. Ces sont généralement des startups que l’on appelle aussi des fintechs.

On peut ainsi distinguer :

 

Jeu 1 - 800 x 418